Le numérique booste la RSE, mais la RSE booste-t-elle le numérique ? Les entreprises numériques ont le double enjeu de mettre en œuvre leur démarche RSE (responsabilité sociale et environnementale), mais aussi leur démarche numérique responsable (responsabilité numérique). J’ai voulu savoir comment ils s’en sortaient !

J’ai réalisé cette analyse moi-même, en réutilisant les données en open source du baromètre RSE de Vendredi publié en 2021. Grâce à leur étude et à leur partage de donnée, j’ai pu m’amuser à reprendre les résultats qu’ils ont publiés, mais filtré pour le secteur de la Tech !

État des lieux de la RSE dans le secteur de la tech

Labels et statuts RSE des entreprises numériques

Les statuts et labels qui intéressent les entreprises tech

👉 C’est d’ailleurs pour ça que je propose des accompagnements à la certification B Corp pour les entreprises du numérique.

➕  Les actions RSE les plus fréquentes dans la Tech 

Top 5 des actions les plus fréquentes, toute taille d’entreprise confondue :

    1. Politique de contribution sociétale
    2. Mesure de l’empreinte carbone
    3. Travailler avec des fournisseurs responsables
    4. Sensibilisation des équipes aux enjeux du développement durable
    5. Accueil de stages de 3ème

➡️  Hop, petit rappel sur ce que sont les enjeux du développement durable dans cet article.

Zoom sur les TPE, parce que j’ai remarqué qu’elles affichent des pratiques différentes ➡️

Top 5 des actions RSE chez les petites entreprises tech

➖  Les actions RSE les moins fréquentes dans la Tech

Les 5 actions les moins vues dans la Tech, toutes entreprises confondues :

    1. Solidarité internationale
    2. LGBTI+
    3. Lien social et intergénérationnel
    4. Protection des animaux
    5. Pauvreté et précarité

Ce que j’ai appris sur l’engagement RSE des entreprises numériques

➖ « Sensibiliser les équipes » n’est pas une grande difficulté comparée à « Définir et mesurer l’impact de l’entreprise », ou « Rendre concrets les engagements RSE ». Étonnant, non ? 🤔

➖ Les principaux freins dans la démarche RSE pour les entreprises Tech sont :

  • le « manque d’équipe »,
  • « le manque de temps »
  • et « la diversité des sujets à traiter ».

Mais ce qui n’est pas vraiment un frein c’est « embarquer le top management » et le « manque de connaissance » sur le sujet. Et ce constat semble vrai, quelle que soit la taille de l’entreprise. Là encore, je suis surprise !

➖ La RSE est initiée par des équipes différentes suivant la taille de l’entreprise :

  • dans les ETI et grandes entreprises, la RSE part du marketing et de la communication bien souvent et inclut facilement les RH et le COMEX. Par contre, la production et les équipes administratives sont les moins friandes du sujet.
  • Et chez les entreprises de moins de 50 employés, c’est le middle management le moteur, qui embarque les commerciaux et les RH.

➡️  Le manque de temps et le manque d’équipe peuvent être résolus en déléguant à un Chief Impact Officer externalisé comme moi-même.

➡️ Et si c’est le budget qui fait défaut, sachez que de nombreuses aides spécifiques à la démarche RSE existent, alors pourquoi ne pas y jeter un oeil ?

Visualisation interactive

J’ai créé un dashboard interactif grâce à l’outil Tableau, j’y ai mis toutes les visualisations pertinentes que j’ai séparé en 7 pages.

N’hésitez pas à parcourir les pages, à jouer avec les filtres, etc. 

💡 Plutôt qu’un embed trop lourd et trop gourmand, j’ai choisi de vous laisser accéder à la visualisation à partir du boutton ci-dessous :

Accéder à la visualisation

Disclaimer sur cette analyse maison 

Source des données 👀

J’ai obtenu mes données du « Baromètre RSE » publié par Vendredi en 2021 et réalisé en collaboration par 10 organismes de référence sur le sujet. Vous pouvez avoir accès aux principaux chiffres ainsi qu’au rapport complet sur cet article.

🙏 Un grand merci aux organisateurs de ce sondage d’avoir partagé leurs données avec moi !

Outil 🛠

À partir du fichier de données brutes transmis par Vendredi, j’ai pu filtrer les réponses par secteur d’activité des entreprises. Sur le total initial de 380 entrées, il m’est resté 72 réponses valides et propres.

J’ai utilisé Tableau Public et pas mal d’heures de travail pour recréer un à un les principaux graphiques tels que publiés par Vendredi. Le rendu visuel est loin d’être parfait, mais la donnée est là et l’information aussi, c’est l’essentiel pour moi.

Biais possibles ❗️

J’attire votre attention sur le fait que j’ai fait ce travail pour ma curiosité personnelle et c’est tout. Il n’a pas valeur de référence et certainement pas de représentativité. En d’autres termes, c’est un résultat probablement biaisé, pour les raisons suivantes :

50 % des participants à l’enquête de Vendredi (incluant tous les secteurs) sont engagés dans la démarche entreprise avec raison d’être ou ont déjà effectué cette démarche. Pour moi, je note un biais chez les répondants qui appartiennent visiblement à une catégorie d’entreprise responsable déjà sensibilisée et actrice du développement durable.

72 réponses dans le secteur Tech et numérique, c’est très peu et pas assez pour en tirer des conclusions générales sur les tendances du milieu.

je ne sais pas comment le questionnaire a été distribué : mon intuition me dit probablement sur les réseaux sociaux auprès des contacts de Vendredi et de ses partenaires. Si c’est le cas, il y a un fort biais parmi les répondants, et l’échantillon initial lui-même n’est pas représentatif.

pas de représentativité de l’échantillon, pas de distribution normale, j’ai pris ce que j’avais sans chercher à équilibrer les catégories d’entreprises (petite pensée pour mes collègues data scientists : p).

Conclusion

Ceci étant dit, j’ai pu satisfaire ma curiosité grâce à ces analyses et je suis contente de vous le partager. Je vous invite à télécharger l’étude originale, vous aurez ainsi accès au travail complet sur l’ensemble des entreprise qui ont participé à l’étude.